Fondation reconnue d’utilité publique créée en 2008.
Actualité

Des savoirs à portée de clic
La numérisation des archives du Collège de France

Au cœur de la vie scientifique française et internationale depuis sa création en 1530, le Collège de France renferme un ensemble d’archives rares, témoins d’une histoire intellectuelle d’exception. Avec l’accompagnement de la Fondation du Collège de France et le généreux soutien de la Fondation de l’Orangerie, ces fonds uniques au monde ont fait l’objet d’une vaste campagne de numérisation et de mise à disposition sur la bibliothèque numérique Salamandre. Aujourd’hui, ce sont ainsi plusieurs milliers de documents retraçant l’histoire du Collège de France et des recherches qu’il a vu naître et aboutir qui sont accessibles en ligne.

Shengjing weichang zongtu – Recueil de cartes générales sur la chasse impériale en Mandchourie – 1839 – Collège de France, Institut des hautes études chinoises (IHEC) : les bibliothèques du Collège de France conservent des pièces exceptionnelles telle cette illustration issue d’un recueil de cartes générales et de dessins de scènes de chasse de la province de Mandchourie et du site rituel de Shengjing. Il s’agit d’une édition unique et précieuse pour laquelle aucun équivalent n’est connu.

Sauvegarder et transmettre un patrimoine d’exception

Trois fonds documentaires ayant appartenus à des professeurs du Collège de France sont à l’origine de cet ambitieux chantier : les chronophotographies d’Etienne-Jules Marey, plaques de verre d’étude des mouvements de la « machine animale », principal sujet de recherche du médecin et physiologiste français ; les manuscrits de Claude Bernard, fondateur de la médecine expérimentale ; et le fonds Gérard Fussman, composé de 30 700 clichés de l’Afghanistan et du Pakistan des années 1960-1980. Collections fragiles et rares, leur manipulation présentait un risque de dégradation rendant nécessaire leur protection.
De ce souci de conservation est née, en 2013, Salamandre, plateforme en ligne qui a la double ambition de sauvegarder une copie de ces précieux documents tout en assurant leur accès à tous. Enrichie depuis par de nouveaux fonds sélectionnés par un comité de professeurs pour leur intérêt scientifique, cette bibliothèque numérique est au cœur de la mission du Collège de France de partage et de transmission de la connaissance au plus grand nombre. Reflet de la diversité disciplinaire de l’institution, Salamandre se divise en quatre grands ensembles : Histoire du Collège de France, Sciences humaines et sociales, Sciences mathématiques, physiques et naturelles, et Matériaux de terrain des ethnologues et anthropologues. Elle permet ainsi la manipulation en ligne de documents rares et fragiles tant manuscrits qu’audiovisuels. Ceux-ci s’accompagnent toujours d’éléments de contextualisation et de décryptage permettant de les resituer et d’en comprendre la portée scientifique et intellectuelle.

Etienne-Jules Marey, Vol du héron, sans date, chronophotographie sur plaque fixe, Collège de France

Faire vivre les archives scientifiques et intellectuelles du Collège de France

Loin d’être un substitut virtuel, Salamandre apporte un nouveau souffle aux archives du Collège de France. En 2015, à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, elles ont par exemple fait l’objet d’une exposition dédiée au dialogue des civilisations. L’occasion de montrer, entre autres, une partie du fonds Pillet, d’anciens clichés des sites d’Ur, d’Ougarit ou de Palmyre avant leur destruction par la guerre en Irak et en Syrie. D’autres fonds ont fait l’objet de journées d’étude. C’est le cas du fonds Capitan, composé de photographies de sites archéologiques mexicains, dont l’étude a permis aux scientifiques de resituer des objets dont la provenance avait été oubliée. La numérisation des archives et leur mise à disposition en ligne ont aussi permis la valorisation de fonds plus confidentiels tel que le fonds Janet : un ensemble de plaques de verre des recherches du Professeur Charles-Emile François-Franck, psychologue français du XIXe siècle, sur la physionomie des émotions. Grâce à Salamandre, de jeunes chercheurs se sont emparés de sujets jusqu’ici restés invisibles comme ce fonds.
Enfin, cette ouverture plus grande des archives de l’institution en a favorisé l’enrichissement. D’anciens professeurs ou leurs descendants ont fait don de documents de recherche, parfois inédits. Ces dons ont, par exemple, permis la découverte de films, jusqu’ici inconnus, des expériences du Professeur Antoine Magnan dont les recherches sur la décomposition du mouvement au XIXe siècle en font le « chaînon manquant » entre Etienne-Jules Marey, inventeur du cinématographe, et Etienne Oehmichen, inventeur de l’hélicoptère.

Palmyre, Arc triomphal de la grande colonne, 13 avril 1926, Fonds Pillet, Collège de France

Un mécénat de la Fondation de l’Orangerie

Créée en 2008 à l’initiative de son président François Debiesse, alors directeur de BNP Paribas Wealth Management, la Fondation de l’Orangerie accompagne et représente les clients de la banque qui souhaitent s’engager dans une action en faveur de l’intérêt général. En écho au cœur du métier de la banque, elle s’est donné pour mission la préservation et la transmission des patrimoines et des savoirs. Intervenant dans des domaines variés (santé, culture, éducation…), la Fondation de l’Orangerie veille attentivement à la bonne gouvernance de l’organisme qui porte le projet et à son professionnalisme, valeurs essentielles à la nécessaire confiance entre une entité et son mécène.
Ce projet accompagné par la Fondation du Collège de France tout au long de son développement est, pour François Debiesse, en parfaite résonnance avec la vocation de la Fondation de l’Orangerie : « Quel autre lieu que le Collège de France représente un tel patrimoine intellectuel et incarne à un tel degré l’excellence dans la recherche comme dans la transmission du savoir ? Cette institution est, à mes yeux, unique car elle est à la fois un formidable lieu de mémoire de connaissances multiples, et un exceptionnel laboratoire où se préparent la France, la société, le monde et l’homme de demain ».

Si la première phase de numérisation et d’ouverture de la plateforme Salamandre touche aujourd’hui à sa fin, le Collège de France ambitionne de poursuivre la numérisation pour garantir au grand public l’accès le plus large à ses archives patrimoniales et scientifiques ; un accès qu’il souhaite notamment élargir par une traduction de la plateforme en anglais, une amélioration de ses services et la restauration de pièces endommagées par le temps. Un travail de longue haleine au service de la science et du savoir. Pour consulter le site

Salamandre, rendez-vous sur https://salamandre.college-de-france.fr/

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Vous souhaitez faire une donation ou un legs ?
logo
Fondation du Collège de France
11 place de Marcelin-Berthelot
75231 Paris cedex 05
Contactez-nous
Je souhaite être inscrit(e) à la lettre d'information de
la Fondation du Collège de France.